Marine Le pen et la maison flamande contre la viande halal : une agitation fasciste en direction de la petite-bourgeoise "française"

http://www.lesinrocks.com/uploads/tx_inrocksttnews/MarineLePen604.jpgMarine Le pen et les identitaires de la Maison flamande agitent l'opinion sur le même sujet ces jours-ci, avec un point de vue quasi-identique. Le paysage fasciste régional évolue. Marine Lepen dénonce les subventions du conseil régional octroyées à une boucherie halal de Carvin "qui se porte bien", alors que des boucheries "qui respectent la laïcité", (sousentendu "bien de chez nous") sont en difficulté financière. Il est clair que le but de cette manoeuvre est de radicaliser les attaches identitaires. Ceux qui mangent de la viande non-halal soutiendront le "petit" boucher "français" contre les musulmans.
Les identitaires, quant à eux, s'insurgent avec les jeunesses villieristes contre le fait que les étudiants de l'université catholique de Lille mangent de la viande halal à leur insu au restaurant de leur fac. L'agitation tient ici dans une mobilisation des étudiants contre le financement forcé des mosquées par des étudiants...chrétiens.

Marine Lepen et les identitaires de la maison flamande (même s'ils ont un impact moins large) dénoncent la consommation de viande halal, dans ce qu'il convient d'appeler une agitation petite-bourgeoise française. L'offensive culturelle des fascistes monte à une cadence élevée, comme l'action antifasciste l'affirme depuis le début. L'offensive des fascistes est faite de racisme et de sexisme, et elle est au service du capitalisme. L'un des aspects importants de son action est de diviser les masses populaires, tout en les préparant à accepter la barbarie.

Car les fascistes se fichent du sort réservé aux animaux, mais utilisent la préoccupation populaire pour les animaux afin de la détourner. Hapoel l'énonce clairement dans une prise de position contre Brigitte Bardot : " Quand enfin on sait que la critique uniquement contre l’abattage rituel n’est pas nouvelle, comme on a pu le voir dans le film nazi « Der ewige Jude » au moment même où les juifs d’Europe furent envoyés à l’abattoir, on comprend que la boucle est bouclée et où Brigitte Bardot veut en venir…"

Voilà pourquoi ces fascistes dénoncent le rite d'abattage halal :
1. opposer celles et ceux qui consomment de la viande issu de l'abattage rituel musulman à ceux qui ne consomment que suivant l'abattage "traditionnel français". Faire oeuvre de division.
2. brouiller le message de celles et ceux qui dénoncent les conditions de l'exploitation animale dans son ensemble, afin de le rendre inopérant. Ceci dans le but évident de continuer à détruire la vie. Préparer la barbarie.

Evidemment, la crise générale du capitalisme accélère l'offensive culturelle fasciste.

La bourgeoisie qui vit du commerce de la chaire animale cherche à augmenter ses profits. C'est tout le secteur agro-alimentaire qui cherche en permanence la hausse de ses profits. Ou, plus exactement, les exploiteurs agricoles cherchent à remédier au phénomène de baisse tendentielle des taux de profit. Nous en avons dèjà parlé ici, et là, à propos des exploiteurs de vaches dites "laitières".
Le capitalisme en crise entraîne une augmentation du mécontentement des professionnels de la torture animale. Les patrons de ferme-usine sont pris dans l'étau du commerce de la viande. Ils sont endettés, tenus d'acheter à des entreprises de chimie les aliments pour les animaux, à des prix qui augmentent. De l'autre côté, ils se voient imposer les prix de vente par des clients qui sont bien souvent en position de force par rapport à eux. Les clients sont des entreprises énormes qui achètent toute la production des éleveurs, et fixent donc les prix. Dans cette situation inhabituelle pour des entrepreneurs qui ont toujours été soutenus par les politiciens français, les éleveurs paniquent. méprisdelavie

Ainsi, ils s'illustrent dans des actions de revendication de plus en plus spectaculaires. Les médias ont d'ailleurs fait grand écho des actions menées par les professionnels de l'élevage d'animaux "de boucherie" contre le géant de la revente de viande Bigard.

L'industrie de la chaire animale subit donc les effets de la crise, les gens qui vivent de cette industrie cherchent donc une solution. Les fascistes font donc des propositions dans ce sens.

Le rôle des antifascistes est de comprendre en quoi le mouvement fasciste ajuste ses propositions en fonction des opportunités, en fonction des besoins des capitalistes. Il nous faut également avoir à l'esprit que le fascisme est une oeuvre de destruction de la vie, une barbarie systèmatique.

 

Antifascistes,

soutenons l'agitation du prolétariat

pour dézinguer les fascistes et le capitalisme assassin.